bijoux laiton ethniques Inde

Des bijoux éthiques faits main

Le port de bijoux traverse les civilisations et les cultures. Elément de parure, indicateur social, recherche de séduction, objet d’ordre esthétique, résultat d’une création et d’un savoir-faire, associé à des rites, gagne-pain d’un artisan, la qualification est vaste. Le bijou éthique issu d’une filière équitable en est un condensé.

 

Le choix des matières

On peut aimer les couleurs vives des bijoux fantaisie de type Bollywood ou préférer les lignes épurées des bijoux en argent. Plus classiquement, les pierres naturelles et semi-précieuses sont montées sur argent. Selon la matière localement disponible, les artisans travaillent des matières naturelles très variées. Elles sont parfois d’origine animale comme la nacre (capiz), le cuir, la corne, l’os, mais aussi d’origine végétale comme le papier, le coton, le bois, le tagua, ou minérale comme l’ambre et les pierres naturelles.

La main de l’homme transforme aussi des matières comme la céramique ou l’acier pour répondre à sa soif de créativité.

Plus récemment, les artisans ont adopté le concept d’upcycling, qui consiste à récupérer des déchets pour les valoriser : le laiton provenant de vieux moteurs, les circuits électroniques d’ordinateurs mis au rebut, le coton de saris recyclés, les papiers de bonbons et autres sacs en plastique en sont de bons exemples.

bijoux perles semi-précieuses Jaipur Inde

Le respect des normes

Tous les matériaux ne se prêtent pas à la création de bijoux. Certains métaux comme le nickel, le plomb et le cadmium sont considérés comme allergènes. A ce titre, ils sont interdits en Europe. C’est pour cela que les crochets des boucles d’oreille sont généralement en argent massif, en acier chirurgical ou encore en laiton.

Les bijoux de la gamme El Puente sont testés et sont conformes à la réglementation européenne. Ce n’est pas toujours le cas des bijoux achetés dans la rue ou sur le marché local de votre lieu de vacances et que vous rapportez dans votre valise.

 

La valorisation d’un savoir-faire ancestral

Certains pays revendiquent un patrimoine inaliénable, tant le travail de leurs artisans reflètent l’histoire de leur pays. C’est le cas de l’héritage inca dont la capitale est Cuzco au Pérou. Les artisans de Manos Amigas en ont repris les symboles en martelant le cuivre.

Les touaregs martèlent l’argent, l’associant à d’autres métaux ou au cuir.

L’ambre de la Baltique possèderait des vertus apaisantes pour les dents des jeunes enfants depuis des siècles.

Les perles d’eau du Vietnam sont réputées.

Jaipur en Inde est le centre incontournable des pierres naturelles charriées par les torrents himalayens. On prête aux pierres de multiples vertus, décrites en lithothérapie.

 

Les nombreux créateurs de bijoux en France et en Europe ne sont pas en reste pour partager leur art. El Puente, fidèle à son leitmotiv de pionnier du commerce équitable, ne distribue que les bijoux issus de filières équitables.