Un café équitable traverse l'Atlantique Sud et Nord en voilier


Une contribution d‘Anna-Maria Ritgen


Enfin arrivé : Notre Café Ahoy ! après son voyage sur le voilier cargo

Le thermomètre affiche déjà 22 degrés alors que les 30 volontaires attendent l'arrivée du voilier l'Avontuur dans le port de Hamburg à 8 heures du matin. Tout le monde ici a suivi les prévisions météorologiques en retenant son souffle. Il est clair que le déchargement, qui se fera à l'aide d'une grue historique et de beaucoup de force musculaire, sera une journée pleine de sueur. C'est l'un de ces jours d'été qui sont devenus fréquents ces dernières années. Chaleur étouffante, les températures devraient grimper bien au-delà de la barre des 30 degrés, même ici dans le nord de l'Allemagne. Un jour comme aujourd'hui, on peut constater que le changement climatique est devenu une réalité quotidienne.



Toutes les personnes ici présentes savent que cela ne peut pas continuer ainsi. C'est pourquoi ils ont navigué sur un cargo voilier vieux de plus de 100 ans. Ils transportent café, cacao ou rhum dans le respect du climat. C'est pourquoi ils sont aujourd’hui volontaires pour aider à décharger les 60 tonnes de sacs de café et de cacao. En effet, contrairement aux gigantesques portes-conteneurs déchargés en quelques heures à l’aide d’une grue, l'Avontuur transporte les marchandises à l’ancienne, en « vrac ». Les bénévoles déchargent les marchandises du ventre du bateau, sac par sac.


Ensemble pour un climat meilleur


L'ambiance, cependant, est bonne. Crème solaire et gilets et casques de sécurité sont de rigueur. Le déchargement se déroule assez rapidement et sans problème. Il faut dire que l’équipage est rodé, après cette sixième traversée de l’océan et de l’équateur. Plusieurs importateurs, comme Choco del Sol, Café Chavalo, Café Teikei bien sûr El Puente se sont répartis les cales pour leurs chargements. Ici, on travaille tous ensemble, dans la bonne humeur et en se serrant les coudes. L’idée de concurrence est absente et, bien au contraire, nous nous considérons tous comme une communauté travaillant pour la même cause. Avec le cœur et les muscles !



En moins de six heures, les derniers sacs sont rangés dans le camion. Maintenant, nos grains de café vert équitable du Nicaragua doivent passer par la douane. Ensuite, les grains de café équitable seront envoyés chez notre torréfacteur Niehoff, entreprise familiale basée à Gronau près de la frontière néerlandaise. La torréfaction est dite "slow roast » pour restituer tous les aromes du café. Faut-il le préciser, le torréfacteur Niehoff travaille avec un impact climatique neutre, tout comme El Puente sur son site de Nordstemmen.


Transporter du café équitable pour la protection du climat et la défense de mers propres









Mais le transport de marchandises à la voile ne sert pas seulement à donner l'exemple en matière de protection du climat. Parce que le transport par conteneurs est malheureusement une activité polluante à tous égards. D'une part, il y a les émissions nocives émises dans l'air. D'autre part, c'est aussi la pollution des océans qui a des conséquences dramatiques. Plus de 90 % du commerce mondial est assuré par des porte-conteneurs, qui sont presque exclusivement propulsés par du pétrole lourd. Ce carburant est depuis longtemps interdit sur terre et doit être éliminé comme un déchet dangereux. Nous ne parlons même pas des conditions de travail à bord.

Il est certain que l'Avontuur ne peut être qu'un signe pour un commerce maritime meilleur, plus respectueux du climat et de la mer. Le signal que nous envoyons sensibilise de plus en plus de personnes à ce problème.



Café Ahoi! Dans la tasse





35 vues1 commentaire